Heberger image

 


Cinéma de Genre, Exploitation, Ofnis, Auteurs Borderline et plus si affinités…

A l’heure où le « Cinéma de Genre » semble avoir, si ce n’est le vent en poupe, du moins meilleure presse que jamais dans son histoire, les programmateurs de LUNE NOIRE se proposent d’en explorer les perspectives à travers une programmation ouverte, expansive, détonante. Privilégiant la singularité des œuvres ou des regards aux codes auxquels le Genre se retrouve si fréquemment cantonné – pas forcément à tort – les films sélectionnés forment une sorte de portrait d’un cinéma « autre », extrême parfois, choquant souvent, aberrant pourquoi pas, mais porteur d’esthétiques ou de formes toujours stimulantes.

Entre résurrection des vieux cinémas de quartier, culte de la VHS et défense d’un Art et Essai Hardcore, la programmation de LUNE NOIRE se veut le reflet d’une certaine cinéphilie contemporaine, piochant ses classiques dans l’œuvre d’auteurs reconnus comme dans celle de productions a priori crapoteuses, pour dresser un panorama vivifiant d’un cinéma en constant renouvellement, cherchant dans des formes esthétiques novatrices ou extrêmes le meilleur moyen d'interpeller celui qui le regarde.

Classiques enterrés, obscurités lumineuses, films malades, exploitation jusqu’au-boutiste, c’est tout un pan du cinéma de la marge que nos choix explorent. Une marge qui bien souvent déborde, éclaboussant sans vergogne la copie trop rectiligne du cinéma « traditionnel », l’enrichissant alors par ses excès ou ses innovations.